lundi 1 octobre 2007

Assomption Section des 7 chutes

Put-in : A St-Come sur le rang 7. Le rang s’éloigne de la rivière puis s’en rapproche, il y a quelques maisons sur la droite puis un petit bois. On se stationne sur le bord de la route au début du petit boisé. Il y a un passage entre les buissons pour accéder à la rivière si on cherche un peu.

Take-out : pont sur la 343 entre St-Alphonse de Rodriguez et St-Côme

Expérience requise : intermédiaire (attention cependant car il y a au moins un infran, il faut donc savoir s’arrêter au bon moment !)

Niveau d’eau "milieu de gamme" autour de 20m3/s (QCWW, CEHQ52219 x0.5)

Détail du parcours : Le premier rapide est divisé par une ile sur laquelle on peut facilement s’arrêter à ce niveau. Depuis l’ile on peut bien repérer les deux côtés. A ce niveau, le meilleur passage est à gauche de l’ile : c’est un seuil avec une veine au centre. Il y a une roche centre-gauche et des marmites à droite, un bon alignement est donc nécessaire. A ce niveau le seuil de droite manque un peu d’eau mais il est franchissable si on passe très près de la roche tout à droite.
Ensuite il y a un rapide facile R2.
La difficulté suivante est le S qu’on retrouve un peu plus loin. A ce niveau on voit bien la roche qui crée la forme du rapide. Il faut entrer dans le rapide par la droite et rester dans la veine qui longe la roche.
Ensuite, on continue avec la passe à droite qui porte bien son nom.
Suit un rapide dans une courbe qui semble manquer un peu d’eau en haut à ce niveau (on est passé dans la bras de gauche: c'est faisable mais il faut portager un petit seuil car il y a une roche énorme en plein milieu).

ATTENTION, gardez votre gauche immédiatement après ce rapide car vous approchez de l’infran. Il est impératif de le portager, l'arrêt à gauche étant plus sécuritaire. L’infran représente un danger potentiellement mortel ! (chute de 2m suivie d’un énorme rappel sur toute la largeur). Certains experts, à des niveaux bien spécifiques, font cependant parfois ce rapide.

Puis on arrive à l’éperon qui ne se passe plus sur la droite à cause d'un arbre en 2016. Il y a une ligne un peu corsée rive gauche. on trouve souvent un beau rouleau en bas de ce seuil.
On continue avec le rapide de la langue qui se passe aussi sur la droite, il y a un petit rappel (à ce niveau) qu’il faut puncher car il a une tendance à vous stopper net. Possibilité de mini-boof aussi.
Finalement, on termine avec le clou de la descente : une chute de 3m qui se franchit bien sur la droite à ce niveau (il faut de la vitesse et passer juste à droite d’une petite vague blanche afin de ne pas atterrir trop à droite). Se méfier du rappel à la base et mettre en place une bonne sécu car un de nos trois kayaks a quand même été retenu en bas de la chute pendant environ 20-30s.

Niveau d'eau "bas de gamme" mais pas gratte-cailloux (autour de 15m3/s) :

avant le premier rapide décrit dans ma description ci-dessus, il y a un petit R2 qui se passe à gauche. Le S3-4 "les marmites" (celui avec l'ile) représente un danger a ce niveau car il y a un trou déstabilisant en bas du seuil qui est difficile à éviter et ensuite tout le courant pousse vers la droite contre une grosse roche rive droite sur laquelle on se fait plaquer. Il est donc important de prévoir une sécurité sur l'ile en bas du seuil.
Le S se franchit à droite en tournant vers la gauche avec le courant OU en mini-boof au centre
La passe à droite est à peu près pareille : approche entre petites roches pour se présenter rive droite.
Le R2 suivant (bras de rivière de droite) manque encore plus d'eau mais ça passe.
L'infran qui suit est en fait un S5-6 à ce niveau. Il serait sans doute envisageable par des pagayeurs experts (j'ai vu une vidéo d'un kayakiste faisant cette passe à 15m3/s et le rappel était violent). La chute du haut n'est pas franche du tout cependant, j'aurais peur de me coincer ou pinner là dedans...
Les seuils et la chute qui suivent sont très rapprochés. On peut repérer le premier "L'éperon" rive gauche car il y a un gros arbre en 2016 qui bloque le passage rive droite... On peut franchir ce rapide  à ce niveau (S3-4) en allant vers la pleureuse du centre et en se rabattant vers la gauche. C'est un peu instable et il y a de la roche proche. Il faut éviter de chavirer!
La langue (S3) est inchangée sauf que le petit rouleau en bas nous stoppe un peu moins net. On peut aussi passer dans la veine de gauche à ce niveau (S3-4) mais il faut pagayer fort vers la droite pour éviter de taper contre la roche sur laquelle la veine nous amène immédiatement. Il y a aussi de fortes chances de se retrouver dans le petit rappel par la suite.
La chute (S5) se repère et se passe rive droite (pas trop à droite quand même) pour les amateurs de sensations fortes ou se portage. Il y a un contre-courant en haut rive droite juste avant la chute qui permet de bien prévoir sa trajectoire (pratique de boof). En bas, la marmite nous repousse souvent vers la gauche, mais en pagayant on sort facilement. Pour finir, on termine par un planiol de 1km environ.

Niveau d'eau "haut de gamme" autour de 35m3/s

- ça ne pousse pas vers la droite aux marmites et il y a moins de roches
- le R2/3 qui suit a de belles vagues et contre-courants
- le S, la passe à droite, le R2/3 avant l'infran ont des lignes semblables aux autres niveaux mais ça brasse un peu plus.
- l'infran est tout blanc ! portage rive gauche !
- l'éperon mérite sa cote S4. Le gros rouleau en bas retient vraiment beaucoup (surtout à gauche).
- la langue offre une nouvelle ligne juste à gauche de la langue (une veine se forme à gauche du rouleau).
- la chute à la fin a été faite vers le centre-droit en passant sur une sorte d'escalier. l'alignement est assez difficile à voir d'en haut et il y a de la roche si on manque sa ligne...

Aucun commentaire: